La disparition de Joël Barthe

Actualité des kinés.

Joël Barthe s’est éteint le 13 janvier. Il fut un des promoteurs de la kinésithérapie respiratoire puisque c’est lui qui mit au point la méthode dite de l’Augmentation du Flux Respiratoire (AFE). Cette technique, validée lors qu’une conférence de consensus qui s’est tenue à Lyon en 2000 sonna le glas de pratiques comme le drainage postural ou le clapping et qui participe aujourd’hui, avec d’autres méthodes fondées sur le flux, aux soins en kinésithérapie respiratoire.

Tout au long de sa carrière, comme enseignant, formateur, mais aussi comme praticien, il s’attacha à améliorer sans cesse la qualité de la prise en charge des patients, (nourrissons, adolescents ou adultes) atteints de pathologies respiratoires aiguës ou chroniques.

Diplômé du Cours de Gymnastique Médicale et de Rééducation Fonctionnelle à l’Hôpital Necker Enfants Malades de Paris en 1963, il prit en charge, dans cet hôpital, les enfants atteints de mucoviscidose. En 1968, il créa un département de kinésithérapie respiratoire en pédiatrie et en 1970, une unité de kinésithérapie respiratoire autonome pour tout l’hôpital. Ce modèle d’organisation se développa ainsi dans les hôpitaux d’Ile-de-France. Il exerça dans un cabinet axé sur la kinésithérapie respiratoire à Paris XV.

Il fut un précurseur, un pionnier et son action fut éclairante pour la kinésithérapie et plus particulièrement la kinésithérapie respiratoire. Il créa, avec une équipe déterminée le DU cardio-respiratoire sur Paris, et fut membre fondateur du réseau bronchiolite ile de France.

Joël Barthe fut conseiller départemental de l’Ordre de Paris de 2006 à 2008. Il avait été fait chevalier de la Légion d’honneur en 2007. Il avait 77 ans.

A sa famille et à ses proches nous adressons nos plus sincères condoléances.