Recourir à un remplaçant : des conditions à respecter pour la sécurité de tous

Actualité des kinés.

L’ordre des masseurs-kinésithérapeutes a reçu plusieurs signalements concernant des masseurs-kinésithérapeutes en délicatesse avec la justice ordinale et/ou pénale et qui proposent d’effectuer des remplacements.

Cette période estivale de congés étant propice aux remplacements de courte durée, l’ordre souhaite rappeler l’importance de recourir à un confrère ou une consœur dûment inscrit(e) au tableau de l’ordre et d’établir un contrat de remplacement communiqué à votre conseil départemental.

Conformément au code de déontologie (article R. 4321-107 du code de la santé publique), dès lors que vous vous faites remplacer, vous devez en informer préalablement et sauf urgence le conseil départemental de l’ordre dont vous relevez en indiquant les noms et qualité du remplaçant, ainsi que les dates et la durée du remplacement. Vous devez également lui communiquer le contrat de remplacement.

Il est essentiel de prendre l’attache de votre conseil départemental pour vous assurer que le masseur-kinésithérapeute qui se propose comme remplaçant est bien inscrit au tableau de l’ordre (rappelons qu’il s’agit d’une obligation pour pouvoir exercer licitement la profession).

Récemment encore, plusieurs masseurs-kinésithérapeutes ont été escroqués par des remplaçants faisant l’objet de mesures judiciaires leur interdisant d’exercer l’activité professionnelle de masseur-kinésithérapeute.

Nous appelons donc votre vigilance pour respecter les règles déontologiques qui servent aussi à vous protéger ainsi que vos patients.