Reprise progressive des soins en cabinet : précisions et aide à la décision

Actualité des kinés.

Une reprise progressive

La reprise des soins en cabinet doit être adaptée à la situation sanitaire du territoire. Elle doit donc être progressive afin de ne pas risquer de créer de nouveaux foyers de contamination.

Cette notion de progressivité est également garante de votre protection, elle vous permettra d’acquérir avec le temps les bons gestes de protection. Une reprise précipitée pourrait porter préjudice aux patients bien évidemment mais également aux kinésithérapeutes eux-mêmes. Rappelons qu’hélas nous déplorons des décès dans nos rangs, y compris dans une région de moindre circulation du virus.

Des conditions de reprise en cabinet plutôt qu’une date

Plutôt que de fixer une date précise et unique pour la réouverture des cabinets, incompatible avec la situation diverse des départements métropolitains et ultramarins, le Conseil national de l’ordre a choisi de fixer des conditions pour cette reprise progressive. Ainsi, dès lors que vous disposez de tous les moyens permettant d’appliquer les recommandations du guide de bonnes pratiques, rien ne s’oppose à une réouverture progressive de votre cabinet.

Les conseils départementaux et régionaux de l’ordre à vos côtés

Le rôle des conseils départementaux de l’ordre est de s’assurer que les professionnels disposent des moyens de protection et notamment de masques, en lien avec le conseil régional de l’ordre, les URPS et les ARS.

Les élus départementaux et régionaux de l’ordre sont mobilisés au quotidien avec les institutions sanitaires afin de connaître le nombre de masques mis chaque semaine à votre disposition. Ces informations récoltées permettent d’établir le potentiel de protection de tous les kinésithérapeutes libéraux.

Vos représentants locaux maintiennent également une vigilance accrue en zone d’épidémie très active, en lien avec les Agences Régionales de Santé, et leurs délégations territoriales. Ils vous alerteront en cas de reconstitution de foyer post-confinement et vous inviteront dans ce cas à renforcer les mesures de protection au maximum (par exemple en appliquant à tous les patients les règles du patient Covid+) et à limiter drastiquement le nombre de patients soignés au cabinet.

Un passage obligé avant le retour à la normale

Cette nouvelle étape de reprise d’activité au sein de vos cabinets nécessite des changements de comportement et d’habitudes dont nous avons conscience qu’ils constituent des freins à une reprise sereine de votre activité. Ce passage obligé n’est qu’une étape avant un retour à une situation normale nous l’espérons le plus rapidement possible grâce à l’effort de chacun.

En cette période de crise, nous mettons tout en œuvre afin de vous soutenir face aux difficultés, y compris financières, que vous rencontrez. Soyez assurés de notre investissement total ​à ce sujet.

Documents
à télécharger

À voir aussi

Actualité des kinés.

Covid-19 : restons mobilisés contre l’épidémie

Retrouvez le guide de bonnes pratiques dans cet article...

Lire la suite
Actualité des kinés.

Covid-19 : questions fréquentes des kinésithérapeutes

Retrouvez les réponses aux questions des kinésithérapeutes libéraux et salariés sur le...

Lire la suite

Covid-19 : questions fréquentes des patients

Pourquoi les cabinets des kinés sont fermés ? Suite à l’annonce du confinement par le...

Lire la suite