Contribution des kinésithérapeutes au Grand débat national

L’accès direct largement plébiscité

Actualité des kinés.

A la demande de Madame Agnès Buzyn ministre des Solidarités et de la Santé et dans le cadre de sa mission de service public, le Conseil national de l’Ordre a interrogé les kinésithérapeutes sur leurs aspirations concernant l’avenir de la profession. La synthèse de cette concertation a été envoyée à la ministre par Madame Pascale Mathieu le 15 mars.

1000 des 3000 contributions reçues ont été étudiées. L’année de diplôme, les lieux d’exercice ainsi que le statut, libéral ou salarié, ont été pris en compte dans l’analyse qui a été faite.

De éléments forts ressortent de cette consultation dont nous vous livrons ici l’essentiel.

Les praticiens font état d’un manque de reconnaissance. Ils réclament également l’accès direct en première intention ainsi qu’un élargissement de leurs compétences. Ils souhaitent que l’on favorise la recherche, que l’on développe la prévention et qu’une meilleure répartition territoriale soit mise en place.