Parcours de réadaptation du patient COVID+ à la sortie de réanimation et/ou de MCO, en SSR puis à domicile

Actualité des kinés.

La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier une fiche « réponses rapides » concernant le parcours de réadaptation du patient COVID+ à la sortie de réanimation et/ou de MCO, en SSR puis à domicile.

L’essentiel

Conditions de transfert :

  • Réponse rapide n°1 :
    • Pas d’admission directe en SSR depuis la réanimation.
    • Critères permettant le transfert d’un patient COVID+ d’un service de “Médecine, chirurgie, obstétrique” (MCO) vers une unité de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) :
      • Un patient peut être admis en unité SSR COVID-19 :
        • à partir du 10e jour après le début des symptômes ou l’entrée en réanimation, s’il a présenté une forme grave,
        • à partir du 7e jour après le début des symptômes après un séjour en MCO seul pour une forme non grave,
        • ET si possible au moins 48 heures après amélioration des symptômes : réduction de la dyspnée, fréquence respiratoire < 22/mn, température < 37,8° C, besoins en O2 stabilisés, stabilité hémodynamique.
      • Préférer un SSR à proximité d’un court séjour si transfert <J7 ou <J10 après le début des symptômes (aggravation possible entre J6 et J9).
    • Les problèmes sociaux, sans pour autant être négligés, ne constituent pas en soi un motif suffisant d’adressage en SSR, d’autres voies doivent alors être recherchées.

Objectifs du séjour en SSR :

  • Réponse rapide n°2 : Les besoins de réadaptation de la plupart des patients COVID sont liés au réentrainement à l’effort, à la réadaptation respiratoire, au renforcement musculaire global, à la ré-autonomisation dans les activités de la vie quotidienne, au traitement des désordres psychomoteurs, au traitement d’éventuelles complications, à la mise en place d’un programme d’éducation thérapeutique adapté, à la rééducation des troubles perceptivo-moteurs, au suivi nutritionnel, et au soutien psychologique.
  • Réponse rapide n°3 : Pour les activités de rééducation et de réadaptation, le rapport bénéfice / risque doit être évalué individuellement, en priorisant les activités dont le report entraînerait une perte de chance pour le patient ou l’aggravation d’une comorbidité.

Conditions d’accueil :

  • Réponse rapide n°4 : L’unité SSR COVID doit être équipée de façon à répondre aux besoins du patient. Il convient de respecter une organisation adaptée au risque de circulation du virus dans l’enceinte de l’établissement. L’accès au plateau technique doit être planifié afin de proposer des plages horaires différentes pour les patients COVID en période post-isolement (entre J10 et J24 après le début des symptômes) et COVID « guéris sur le plan infectieux » (>J24 après le début des symptômes et >14 jours après sortie de réanimation).
  • Réponse rapide n°5 : Critère permettant le retour à domicile, quel que soit le type de suivi : retour au niveau fonctionnel et à l’état d’autonomie antérieurs, ou s’en approchant si des aides à domicile suffisantes peuvent-être organisées en amont du retour. Le retour du patient à domicile nécessite sa participation active et souvent celle de son entourage.

Contexte

Des mesures de confinement de la population ont été mises en place depuis le 17/03/2020 pour réduire significativement la circulation du virus, et ainsi protéger les patients et les professionnels de santé.

Ces réponses rapides s’inscrivent dans le cadre de la stratégie nationale de sortie de confinement progressif depuis le 11/05/2020 ; elles reprennent essentiellement les propositions du document « Évolution de l’activité SSR en fin de confinement de l’épidémie COVID 19 » diffusé par l’ARS d’Île-de-France (ARS IdF, 9 mai 2020).

Les présentes réponses visent à favoriser l’organisation du parcours des patients COVID+ en sortie de service (MCO) ou de réanimation, vers le domicile, ou vers les unités de Soins de suite et de réadaptation (SSR) avant leur retour à domicile :

  • Privilégier et organiser un retour sécurisé à domicile chaque fois que cela est possible ;
  • Préparer les unités SSR à l’accueil et à la prise en charge de patients post COVID+ ;
  • Envisager la reprise progressive des activités ambulatoires prioritaires ;
  • Préserver la sécurité des patients et des personnels en période de levée du confinement alors que la circulation du virus persiste.

Ces réponses rapides, élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de leur publication, sont susceptibles d’évoluer en fonction de nouvelles données.