Le mal de dos chez l’enfant

Que faire ? Quand consulter ?

Actualité des patients

Contrairement à ce que l’on peut penser, le mal de dos est fréquent chez les enfants et les adolescents : au cours d’enquêtes déclaratives, entre 30 et 40 % d’entre eux disent avoir eu mal au cours du dernier mois et 70 % d’entre eux ont fait l’expérience d’une lombalgie au cours de leurs vie pour la vie entière – ce qui représente seulement 10 % de moins que les adultes.
Ces douleurs passent néanmoins souvent inaperçues. En effet, les enfants ne s’en plaignent que rarement auprès de leurs parents car ils ne subissent peu ou pas de conséquences dans leur vie quotidienne : leur lombalgie a peu d’impact fonctionnel et n’est généralement pas handicapante. Et, même lorsqu’ils sont amenés à consulter, ils ne présentent, le plus souvent,  pas de limitation dans leurs mouvements comme c’est la cas chez les adultes.

Dans la très grande majorité des cas, le mal de dos chez l’enfant est non spécifique, c’est à dire que les jeunes ne présentent pas de pathologie identifiable. Lorsqu’un diagnostic précis peut être établi, les spondylolyses et spondylolisthésis sont les pathologies les plus fréquemment identifiées.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la posture, le temps passé devant les écrans ou le sommeil ne sont pas responsables de lombalgies.
La scoliose n’est pas non plus responsable car, hors cas particulièrement avancés, cette déformation est indolore.
Le poids du cartable en tant que tel ainsi que la manière de le porter (à la main, sur une épaule, deux épaules) ne semblent pas non plus être des facteurs de risque comme en attestent de nombreuses études menées dans différents pays du monde (Liban, Zimbabwe, Portugal, Grèce, Royaume-Unis, USA,  Danemark, Suisse, Australie, Malaisie, Brésil …).
En revanche, un cartable que l’enfant a du mal à porter, qu’il juge trop lourd semble pouvoir être responsable de maux de dos. Il conviendrait ainsi, avant tout, d’écouter son enfant, et d’essayer d’adapter le poids du cartable en fonction de son ressenti personnel.
Il est également à noter que le poids du cartable ne saurait être incriminé comme responsable du développement d’une scoliose qui est le plus souvent idiopathique (et parfois génétique ou conséquente à un traumatisme).
La pratique d’un sport même avec la régularité que pourra avoir un enfant inscrit dans une filière sport étude ne saurait non plus être rendue responsable de lombalgies. Au contraire : toutes les activités physiques sont à encourager car elles constituent, comme chez l’adulte, un facteur protecteur. Une pratique d’au moins trois heures de sport par semaine est donc recommandée.

Que faire si mon enfant a mal au dos ?

Si la douleur et légère et récente et n’est pas associée à d’autre symptôme, il n’y a pas lieu de consulter dans l’immédiat. Il conviendra de rassurer son enfant, de l’encourager à poursuivre ses activités physiques et à l’inviter à changer régulièrement de position lorsqu’il regarde la télévision, joue à des jeux vidéos ou est assis à son bureau.
En revanche, il est impératif de consulter son médecin ou son pédiatre si la douleur est invalidante, répétée, progressive, associée à un tout autre symptôme (fièvre, troubles digestifs ou urinaires, perte de poids, boiterie …)
De toutes les manières, en cas de doute, il convient de consulter afin d’éliminer toute pathologie sérieuse et éventuellement d’initier une prise en charge par un kinésithérapeute qui pourra aider l’enfant à renouer avec l’exercice physique s’il éprouve une kinésiophobie (c’est à dire une crainte de bouger par peur d’avoir mal) ou entamer une rééducation s’il y a des limitations fonctionnelles.

__________________________________________________________

Sources :

Yamato, Tiê Parma, Chris G. Maher, Adrian C. Traeger, Christopher M. Wiliams, et Steve J. Kamper. « Do Schoolbags Cause Back Pain in Children and Adolescents? A Systematic Review ». British Journal of Sports Medicine 52, no 19 (octobre 2018): 1241‑45. https://doi.org/10.1136/bjsports-2017-098927.
Akbar, Fatemah, Muneera AlBesharah, Jumana Al-Baghli, Farah Bulbul, Dana Mohammad, Bann Qadoura, et Abdullah Al-Taiar. « Prevalence of Low Back Pain among Adolescents in Relation to the Weight of School Bags ». BMC Musculoskeletal Disorders 20, no 1 (22 janvier 2019): 37. https://doi.org/10.1186/s12891-019-2398-2.
Korovessis, Panagiotis, Georgios Koureas, et Zisis Papazisis. « Correlation between Backpack Weight and Way of Carrying, Sagittal and Frontal Spinal Curvatures, Athletic Activity, and Dorsal and Low Back Pain in Schoolchildren and Adolescents ». Journal of Spinal Disorders & Techniques 17, no 1 (février 2004): 33‑40.
Macedo, Rosangela B., Manuel J. Coelho-e-Silva, Nuno F. Sousa, João Valente-dos-Santos, Aristides M. Machado-Rodrigues, Sean P. Cumming, Alessandra V. Lima, Rui S. Gonçalves, et Raul A. Martins. « Quality of life, school backpack weight, and nonspecific low back pain in children and adolescents ». Jornal de Pediatria 91, no 3 (1 mai 2015): 263‑69. https://doi.org/10.1016/j.jped.2014.08.011.
https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-255/Lombalgies-juveniles-quelle-attitude-en-2010#rb%C2%A023