Mucolytiques, mucofluidifiants et hélicidine. Contre-indication chez le nourisson de moins de 2 ans.

Actualité des patients

1) Les spécialités mucolytiques (carbocistéine, acétylcystéine) et mucofluidifiantes (benzoate de méglumine) administrées par voie orale, ainsi que l’hélicidine, sont désormais contre-indiquées chez le nourrisson de moins de 2 ans, en raison d’un risque de surencombrement bronchique, confirmé par les résultats d’une enquête de pharmacovigilance.

Les AMM ont donc été modifiées et les spécialités strictement indiquées chez le nourrisson sont retirées du marché.

Ces mesures sont mises en application à partir du 29 avril 2010.

2) La prise en charge de la toux productive chez le nourrisson repose sur :

• la désobstruction nasale pluri-quotidienne (notamment avant le repas et au coucher) au sérum physiologique ou avec une autre solution saline ;

• l’éviction de l’exposition au tabac (ne pas fumer au domicile y compris dans une autre pièce que celle dans laquelle dort le nourrisson) ;

• La kinésithérapie respiratoire de drainage bronchique peut apporter un complément à ces mesures en cas d’encombrement bronchique ;

• l’information à délivrer aux parents sur les mesures hygiéniques habituelles à respecter (surélévation légère de la tête et du thorax pendant le sommeil, hydratation régulière, atmosphère fraîche).