Entraide

Enquête de l’Ordre sur la santé des kinésithérapeutes au travail

Actualité des kinés.

Parce que l’entraide fait partie des missions de l’Ordre, le Conseil national a commandé à l’Université de Bourgogne Franche-Comté une étude sur les risques psychosociaux touchant les kinésithérapeutes. Vous avez été près de 7000 à répondre au questionnaire élaboré par le Professeur Didier Truchot. Avant la diffusion complète des résultats de l’enquête début novembre, voici quelques éléments marquants qui ont été présentés lors de la réunion des présidents des CDO et CRO qui s’est tenue le 10 octobre.

Parmi les principaux stresseurs identifiés pour les praticiens libéraux, la charge de travail, les relations avec les prescripteurs, les relations avec les patients et la souffrance des patients sont les plus importants.
Certains de ces stresseurs sont ressentis plus ou moins fortement selon les professionnels : les personnes en couple sont plus sensibles à la charge de travail, tandis que l’ancienneté permet de prendre du recul vis-à-vis des relations avec les prescripteurs.

Concernant les stresseurs des praticiens salariés, la charge de travail et le manque de reconnaissance et de soutien sont les plus fortement ressentis.

Enfin, le sentiment d’épuisement et la dépersonnalisation des kinésithérapeutes salariés, deux conséquences du burnout, sont dans la moyenne haute des professionnels de santé.

Le Conseil national de l’ordre, dans le cadre de sa mission d’entraide et en partenariat avec d’autres ordres des professions de santé, met à la disposition de tous les praticiens en difficulté un numéro vert d’écoute et de soutien.

À voir aussi