Informations aux kinésithérapeutes suite aux annonces du Président de la République monsieur Emmanuel Macron

Article mis à jour le 2 avril 2021 à 15h25

Actualité des kinés.

Alors que nous affrontons une 3e vague de la pandémie de Covid-19, le Président Emmanuel Macron a annoncé différentes mesures destinées à contenir le virus le 31 mars 2021.

Parmi elles, plusieurs affectent directement l’exercice des kinésithérapeutes :

  • La fermeture des crèches et des établissements scolaires
  • Les restrictions de déplacements durant la journée et le couvre-feu
  • La vaccination

Nous répondons ici à vos questions les plus fréquentes.

Crèches, écoles, collèges et lycées étant fermés, les kinés peuvent-ils profiter d’une solution d’accueil pour leurs enfants ?

Oui. Les kinésithérapeutes sont bien reconnus comme des maillons essentiels du système de santé et contribuent à la lutte contre la pandémie en effectuant des tests de dépistage, en diffusant les messages de santé publique, et surtout en prenant en charge des patients souffrant des conséquences du Covid.

À la suite de l’annonce du Président de la République du 31 mars de la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées, les caisses d’Allocations familiales apportent leur appui aux Préfets de département et aux collectivités territoriales, pour la mise en place des services d’accueil destinés aux enfants des personnels « prioritaires » indispensables à la gestion de la crise sanitaire.

 

Les masseurs-kinésithérapeutes salariés et libéraux peuvent bénéficier, ainsi que l’a demandé Mme Pascale Mathieu, présidente du Conseil National de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes, de cette solution dès lors qu’ils n’ont pas de possibilité d’accueil pour leurs enfants. Il leur suffit pour ce faire de remplir ce questionnaire en ligne.  Leur situation sera examinée par les services de la Préfecture ou de de leur Caf selon l’organisation retenue dans leur département. Ils se chargeront de les contacter et de leur proposer une solution.

Quels sont les déplacements possibles en journée ? Quels documents présenter ?

Durant la période allant du samedi 3 avril au samedi 1er mai comme lors du confinement de novembre, les professions médicales et paramédicales sont autorisées à continuer d’exercer selon leurs horaires habituels.

Cela signifie :

  • Pour les kinésithérapeutes : vous pouvez continuer de recevoir vos patients. Pour vos déplacements professionnels, la carte professionnelle peut servir de seul justificatif. Ce document est suffisant pour justifier les déplacements professionnels, qu’il s’agisse :
    • Du trajet habituel entre le domicile et le lieu de travail du professionnel de santé ou des déplacements entre les différents lieux de travail lorsque la nature de ses fonctions l’exige ;
    • Des déplacements de nature professionnelle qui ne peuvent pas être différés, comme les visites à domicile.
    • Notez que si votre cabinet est à moins de 10 km de chez vous, ou si vous effectuez vos visites à moins de 10 km de chez vous, un justificatif de domicile est suffisant.
  • Si vous êtes assisté par un ou une secrétaire, il ou elle devra cocher la case « Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés » si le cabinet est à plus de 10 km de chez elle-lui. Autrement, un justificatif de domicile est suffisant en journée.
  • Pour les patients :
    • Les déplacements sont autorisés pour se rendre chez leur masseur-kinésithérapeute. Pour ce faire, si leur kiné se trouve dans un rayon de 10km autour de chez eux, un justificatif de domicile est suffisant en journée. Au-delà, ils utiliseront une attestation de déplacement dérogatoire disponible sur le site du Ministère de l’Intérieur ou sur l’application TousAntiCovid et cocheront la case “Consultation et soins /Déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé”.
    • Ceux qui accompagnent un enfant ou un proche dépendant chez le kinésithérapeute, cocheront les cases “Motif familial impérieux, personnes vulnérables ou précaires ou gardes d’enfants” ou “Situation de handicap, déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant.” si le cabinet de kinésithérapie est dans une zone qui dépasse le rayon de 10 km autour de chez eux. Autrement, un justificatif de domicile suffit.

 

Quels sont les déplacements possibles durant le couvre-feu ? Quels documents présenter ?

Dans toute la France, le couvre-feu est en vigueur à partir de 19h jusqu’à 6 heures. Les kinésithérapeutes sont toujours concernés par la dérogation du couvre-feu, dans le cadre de leur exercice professionnel.

C’est-à-dire que vous pouvez maintenir vos rendez-vous habituels au-delà de 19h.

Pour les déplacements professionnels durant le couvre-feu (entre 19h et 6h), la carte professionnelle peut servir de seul justificatif. Ce document est suffisant pour justifier les déplacements professionnels, qu’il s’agisse :

  • Du trajet habituel entre le domicile et le lieu de travail du professionnel de santé ou des déplacements entre les différents lieux de travail lorsque la nature de ses fonctions l’exige ;
  • Des déplacements de nature professionnelle qui ne peuvent pas être différés, comme les visites à domicile.

Si vous êtes assisté par un ou une secrétaire, il ou elle devra cocher la case « Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés ».

Si vos patients doivent partir de chez eux avant 6h pour rejoindre votre cabinet ou s’ils rentrent après 19h après un soin, ils doivent cocher la case “Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé ” sur l’attestation de déplacement dérogatoire.

Les proches aidants accompagnant une personne dépendante pourront cocher la case “Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ”.

Les masseurs-kinésithérapeutes peuvent-ils se faire vacciner contre le Covid-19 ?

Oui et c’est même recommandé ! Quels que soient votre âge et vos antécédents, vous faites partie des populations prioritaires à la vaccination. Les professionnels de santé âgés de moins de 55 ans sont invités à se rendre en centres de vaccination pour y être vaccinés avec les vaccins Pfizer ou Moderna. Les plus de 55 ans bénéficieront du vaccin AstraZeneca comme le recommande la HAS ou des vaccins Pfizer ou Moderna .

Concernant les soignants de moins de 55 ans qui ont déjà reçu une première injection de vaccin AstraZeneca et attendent leur second rendez-vous, l’Ordre a interpellé le ministère afin de connaître rapidement les recommandations.