Message de Pascale Mathieu aux kinésithérapeutes salariés

Chères consœurs, chers confrères,

Cela fait plusieurs semaines que vous êtes en première ligne dans cette bataille contre l’épidémie du coronavirus.

Certains se mobilisent au chevet des patients atteints du COVID-19 ou suspectés de l’être, dans les services de réanimation mais aussi dans d’autres services des hôpitaux ou des établissements médico-sociaux. Beaucoup ont dû se redéployer, prêter main forte à d’autres collègues, d’autres services, d’autres établissements, d’autres régions devenant ainsi le maillon d’une chaîne de solidarité qui est à la fois une force et une fierté pour la nation toute entière.

Il aura aussi fallu réorganiser des services, parfois des hôpitaux entiers, pour faire face à l’urgence sanitaire, trouver de nouveaux modes de prise en charge, faire sortir les patients plus tôt, nécessitant parfois d’adapter vos pratiques et de recourir au télésoin.

Trop souvent en effectif insuffisant en temps ordinaire, la charge de travail et la charge mentale qui pèsent sur vous actuellement est colossale. A cela s’ajoute certainement la crainte de contaminer vos proches, parfois la peine de l’éloignement avec ceux-ci. Et le risque toujours présent d’être vous-même malade, peut-être l’avez-vous été, et de voir des collègues atteints.

La crise est loin d’être terminée, et le nombre de patients entrant en réanimation qui diminue ne doit pas nous masquer la réalité que vous percevez fort bien car vous la vivez.

Le rôle des kinésithérapeutes sera déterminant dans les semaines à venir pour les prises en charge des patients sortis de réanimation ou de soins intensifs, qui auront besoin de nous pour limiter autant que possible les séquelles liées à leur hospitalisation et recouvrer autant que possible leur autonomie.

Je souhaite, par ces quelques mots, vous témoigner de mon soutien dans cette période si particulière et vous exprimer toute ma reconnaissance pour votre travail qui permet de démontrer, une fois de plus, à quel point notre action est essentielle.

Soyez assurés de mon engagement à vos côtés.

Pascale MATHIEU
Présidente du conseil national de l’Ordre