Redoublons d’efforts face au Covid-19

Aujourd’hui, début octobre 2020, la France enregistre près de 10 000 nouveaux cas de Covid-19 par jour et le taux de positivité des tests est de plus de 11,5%. 70 départements département sont placées en vigilance élevée et la Guadeloupe, Paris, la Métropole Aix-Marseille, Lyon, Lille, Montpellier, Toulouse, Saint-Étienne et Grenoble ainsi que les Hauts-De-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-De-Marne sont désormais en zone d’alerte maximale, c’est à dire que le taux d’incidence est supérieur à 250 nouveaux cas pour 100 000 habitant, que le taux d’incidence chez les personnes âgées dépasse 100 cas pour 100 000 habitants et que la part des patients COVID en réanimation est égale ou supérieure à 30%.

Face à ces chiffres inquiétants et à ces indicateurs stables ou en hausse selon les territoires, nous devons, tous et toutes maintenir nos efforts afin de limiter la propagation du virus.

Nous récapitulons ici les différentes mesures principales à mettre en place quotidiennement ainsi que dans votre cabinet.

Dans la vie de tous les jours

Appliquez les mesures barrières (et recommandez-les à vos patients)

  • Lavez-vous régulièrement les mains.
  • Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir.
  • Mouchez-vous dans un mouchoir à usage unique
  • Portez un masque dans tous les lieux où cela est obligatoire ainsi qu’en présence de personnes à risque de forme grave (voir encadré)
  • Ne serrez pas les mains et ne faites pas la bise
  • Restez à une distance d’au moins 1 mètre des autres

Pensez également à télécharger et à activer l’application Stop Covid et incitez vos proches et vos patients à le faire.

Enfin, il vous est plus que jamais recommandé cette année de vous faire vacciner contre la grippe et de conseiller la vaccination anti-grippale à vos patients les plus fragiles. (Voir notre article à ce sujet)

COVID-19 : QUI SONT LES PERSONNES À RISQUE DE DÉVELOPPER UNE FORME GRAVE ?

  • Les personnes âgées de 65 ans et plus, en particulier celles de plus de 70 ans
  • Les personnes avec antécédents (ATCD) cardiovasculaires(hypertension artérielle compliquée ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque).
  • Les diabétiques, non équilibrés ou présentant des complications
  • Les personnes ayant une pathologie chronique respiratoire(broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, apnées du sommeil, mucoviscidose,…)
  •  Les patients ayant une insuffisance rénale chronique dialysée
  • Les malades atteints de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie)• Les malades atteints de cirrhose
  • Les personnes présentant une obésité(indice de masse corporelle (IMC) > 30 kg/m2).
  • Les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise
  • Les personnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie.
  •  Les femmes enceintes, au 3e trimestre de la grossesse.

Connaître les signes de la maladie pour agir en conséquence

Les principaux symptômes du Covid-19 sont :

  • La fièvre (ou sensation de fièvre),
  • Les frissons
  • La toux, le mal de gorge, le nez qui coule
  • Des difficultés à respirer ou une sensation d’oppression dans la poitrine
  • Une fatigue intense inexpliquée
  • Une perte partielle ou complète de l’odorat et de goût
  • Des maux de tête
  • Une diarrhée

Chez les personnes âgées,on peut constater une altération brutale de l’état général ou des capacités mentales, de la confusion, des chutes répétées, une aggravation rapide d’une maladie déjà connue.

En cas de symptômes, il convient de contacter votre médecin traitant dans les 24 heures. 

Faute de médecin traitant, appelez le 0 800 130 000 (service gratuit + appel gratuit) ou de faire appel à un service de téléconsultation (certains sont gratuits avec votre mutuelle).

Le médecin vous prescrira un test PCR . Vous trouverez l’adresse des centres de dépistage ici https://sante.fr/recherche/trouver/DepistageCovid  . En tant que professionnel de santé vous êtes prioritaire

En attendant le résultat de du test, isolez-vous immédiatement et tenez-vous à distance de toute personne, y compris de vos proches.

Suspendez immédiatement votre activité, ne vous rendez ni à votre cabinet ni au domicile des patients. 

Listez également les personnes que vous auriez pu contaminer.

Si votre test est positif, surveillez votre état de santé, suivez les conseils de votre médecin et restez isolé. Retrouvez les recommandations du Ministère de la Santé en cas de test positif ici : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_test_positif_12092020.pdf

Au cabinet

Les bonnes pratiques au cabinet

Tous les patients doivent porter un masque dès leur entrée dans le cabinet. Le port du masque doit être associé aux autres mesures barrières :

  • Lavage de mains (avant la mise en place du masque): proposez à chaque patient de se laver les mains avec du savon et de l’eau ou une solution hydro-alcoolique à son arrivée et à son départ du lieu de consultation.
  • Attente dans une zone dédiée autant que possible;
  • Respect d’une distance d’au moins 1 mètre avec le personnel d’accueil, en particulier si des dispositifs de protection des personnels d’accueil (protection par vitre ou plexiglas de la zone d’accueil) ne peuvent être mis en place.
  • Limitation du nombre d’accompagnants, si nécessaire, à 1 personne.

L’organisation des espaces de consultation pour permettre de réduire le risque de diffusion du virus doit pouvoir remplir les critères suivants : :

  • Mise à disposition dans la salle d’attente une signalétique informative (affichage) ;
  • Mise à disposition dans la salle d’attente des mouchoirs à usage unique, des poubelles munies de sacs et d’un couvercle, du gel antiseptique ou une solution hydro alcoolique pour le lavage des mains ou un lavabo avec du savon liquide et des serviettes ; Au choix, un flacon de GHA est suffisant
  • Éviction (retirer) de la salle d’attente meubles inutiles, journaux, jouets ;
  • Élimination des déchets issus des malades potentiels.

Il est par ailleurs nécessaire :

  • D’entretenir les surfaces et de les nettoyer au moins deux fois par jour ;
  • De désinfecter les surfaces avec les produits détergents désinfectants habituels selon les indications du fabricant ; respectant la norme spécifique EN …
  • De porter une attention particulière aux surfaces en contact direct avec le malade (poignées de porte, meubles, chasse d’eau, lavabo, etc.);
  • D’aérer largement et régulièrement les locaux.

Les mesures de prévention préconisées pour les professionnels de santé sont :

  • Le port d’un masque chirurgical pendant ses plages de soin avec nettoyage des mains entre chaque patient (voire masque FFP2 pour certains actes et/ou consultations à risque, selon les recommandations en vigueur)
  • Le patient doit porter un masque grand public (?) pendant la durée du soin.
  • La désinfection après chaque patient des instruments utilisés pendant la consultation et des surfaces possiblement touchées par le patient (poignées de porte, chaises, table d’examen, bureau).
  • Le nettoyage au moins 2 fois par jour des surfaces de travail (y compris bureau), poignées de porte, téléphone, claviers et imprimantes.

En cas de consultation présentielle avec un cas probable ou confirmé Covid-19, les mesures de protection de type gouttelette (surblouses, masques FFP2, charlotte, gant, lunettes) doivent pouvoir être mises en œuvre dans la mesure du possible.

Retrouvez tous les détails de nos recommandations dans notre guide des bonnes pratiques 

Les visites à domiciles

Dans le but de limiter le risque de transmission, les déplacements aux domiciles doivent être limités et les téléconsultations ou les télésoins privilégiés.

Si le soin au contact du patient est nécessaire, il est préférable de planifier la tournée de visites à domicile en commençant par les patients asymptomatiques ou non-Covid en premier, puis les personnes fragiles, les patients suspects ou contacts de Covid-19, et enfin les patients infectés en dernier.

La HAS, dans le document «Réponses rapides dans le cadre du Covid-19 –Mesures et précautions essentielles pour le Masseur-Kinésithérapeute auprès des patients à domicile» propose, pour chaque patient, qu’une évaluation préalable du rapport bénéfice / risque de la visite à domicile soit réalisée. Elle repose sur des questionnements systématiques, comme par exemple :

  • Les actes sont-ils indispensables à domicile pour ce patient ?
  • Le patient et son entourage semblent-ils suffisamment autonomes pour s’investir et effectuer l’acte de soin à distance par télémédecine/télésoin ?
  • Quels sont les risques en cas d’abstention de déplacement au domicile ?
  • Suis-je doté du matériel de protection nécessaire aux soins à domicile ?