L’ancien ministre des Sports, Alain Calmat reçu au Conseil national

Actualité de l'ordre

Monsieur Alain Calmat, ancien ministre de la Jeunesse et des sports (1984-1986) et président de la commission médicale du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a participé, ce mercredi 20 janvier, au siège du Conseil national, à une réunion de travail sur le positionnement de la profession vis à vis du dispositif législatif visant à permettre aux médecins la prescription d’activités physiques adaptées au profit de patients porteurs d’une affection de longue durée. Monsieur Calmat qui est chirurgien est l’initiateur et le co-auteur du « Médicosport-santé », le « Vidal » des activités physiques. L’ancien ministre a été accueilli par Pascale Mathieu, la présidente du Conseil national.

Il était accompagné de Monsieur Patrick Magaloff responsable de la direction « Sport Santé et Prévention du dopage » de la commission médicale du CNOSF, chargé de coordonner le projet « Sport Santé » du CNOSF.

Selon la commission médicale du CNOSF, le concept « Sport Santé » consiste en « une activité sportive pratiquée dans des conditions aptes à maintenir ou améliorer la santé dans le cadre de la prévention primaire, secondaire, et tertiaire ».

Le CNOSF ambitionne de préciser et développer le contenu des activités proposées par les disciplines des fédérations dans le cadre du «sport santé» afin de remplacer l’empirisme encore trop dominant par des propositions scientifiquement mieux reconnues. Le contenu doit recevoir l’imprimatur scientifique nécessaire à des fins de prescription par les médecins et pour s’imposer dans les formations des futurs encadrants notamment.

Une démarche qui s’inscrit parfaitement dans le projet du Cnomk qui est, en accord avec l’ensemble des représentants de la profession, de faire reconnaitre la kinésithérapie comme une discipline scientifique et universitaire.

Au cours de cette réunion ont été abordées la question du partenariat avec les acteurs du sport (brevets d’État et fédérations, universitaires), celle du rôle du kinésithérapeute dans le dispositif ainsi que la promotion de l’activité physique adaptée au sein de la profession.

La réunion s’est tenue en présence de Jean-François Dumas, secrétaire général du Conseil national, de Jacques Vaillant, vice-président, de Michel Arnal et de Gérard Colnat, conseillers nationaux, de Stéphane Michel, président de l’Union nationale des masseurs-kinésithérapeutes libéraux (Unmskl) et de Franck Lagniaux, président de la Société française des masseurs-kinésithérapeutes du sport (Sfmks).