Élection présidentielle : Les candidats se positionnent sur la kinésithérapie

Actualité des kinésithérapeutes

Dans la perspective des élections présidentielles, le Conseil national a élaboré un livre blanc contenant une série de propositions pour la profession. Ce document a été remis par Pascale Mathieu, présidente du conseil national, à chaque équipe de candidat lors de différentes rencontres qui se sont succédées depuis janvier.

Depuis, un courrier leur demandant de se positionner officiellement sur les quatre points suivants leur a été adressé.

  • Êtes-vous favorable à un accès direct élargi aux masseurs-kinésithérapeutes pour les patients porteurs d’affection de longue durée qui nécessitent des séances de kinésithérapie, et ainsi favoriser l’installation de professionnels dans les zones déficitaires en médecins généralistes prescripteurs ?
  • Êtes-vous favorable à la reconnaissance du grade Master 2 pour le diplôme d’exercice de la profession et à la création d’une discipline universitaire en kinésithérapie afin de favoriser le développement de l’enseignement de savoirs scientifiques et de la recherche ?
  • Êtes-vous favorable à une revalorisation de la carrière salariée des masseurs-kinésithérapeutes dans les structures publiques afin d’enrayer la désertion de la discipline à l’hôpital et offrir des terrains de stage de qualité aux étudiants ?
  • Êtes-vous favorable à la création d’un statut de technicien en physiothérapie à l’image des aides-soignants pour les infirmiers, des préparateurs en pharmacie ou des assistants dentaires, afin de permettre d’accompagner le haut niveau de technicité de la profession tout en répondant aux contraintes des hôpitaux ?

Sur les 11 candidats, 6 nous ont répondu. Vous trouverez leurs réponses ci-dessous. Elles sont présentées dans l’ordre dans lequel elles nous sont parvenues.

Et aussi le récapitulatif de nos propositions.