FAQ Covid-19 été 2021

Masques, tests, isolement, pass sanitaire… Faisons le point.

[mis à jour le 2 août 2021]

Actualité des kinés.

Sommaire :

Dans l’exercice de ma profession

  1. Le port du masque est-il toujours obligatoire ?
  2. Quelles sont les mesures barrières à respecter lors des soins ?
  3. Quelles sont les règles à appliquer pour les soins de balnéothérapie ?
  4. Quelles sont les règles à appliquer lors des cours collectifs ?
  5. Quelles sont les règles à appliquer lors des visites à domicile ?
  6. Comment aérer et/ou purifier efficacement l’air dans mon cabinet ?
  7. Quand dois-je m’isoler et ne pas aller travailler ?
  8. Comment me faire indemniser lorsque je dois m’isoler ou que je suis malade ?

Dans ma vie quotidienne

  1. Quand le port du masque est-il obligatoire ?
  2. Qu’est ce que le pass sanitaire et quand en ai-je besoin ?
  3. Qu’est ce que le pass sanitaire européen et quand en ai-je besoin ?
  4. Quand et comment dois-je me faire tester ?
  5. Quelles sont les règles concernant la pratique sportive ?
  6. Quelles sont les règles concernant les loisirs culturels et festifs ?
  7. Quelles sont les règles en vigueur au restaurant ?
  8. Où trouver des informations au quotidien ?

 

Dans l’exercice de ma profession

Le port du masque est-il toujours obligatoire ?

Oui, le port du masque demeure obligatoire pour les patients et pour les kinésithérapeutes. Le masque chirurgical est à privilégier sauf lorsque le patient doit retirer son masque lors des soins (rééducation respiratoire ou orofaciale). Dans ce cas, il est recommandé au kinésithérapeute de porter un masque FFP2 et une visière de protection.

Quelles sont les mesures barrières à respecter lors des soins ?

Le CNOMK a publié un guide pratique concernant les bonnes pratiques concernant l’accueil des patients en cabinet de ville en période d’épidémie de Covid-19.

À cela, nous ajouterons cet article relatif à la contamination par aérosols.

Quelles-sont-les-règles-à-appliquer-pour-les-soins-de-balnéothérapie-? »>Quelles sont les règles à appliquer pour les soins de balnéothérapie ?

Ces règles sont définies par l’ARS à laquelle vous êtes rattaché, il convient de vous rapprocher d’elle.

Quelles sont les règles à appliquer lors des cours collectifs ?

Ces règles sont définies par l’ARS à laquelle vous êtes rattaché, il convient de vous rapprocher d’elle.

Quelles sont les règles à appliquer lors des visites à domicile ?

La HAS a publié une fiche « réponses rapide » sur les mesures et précautions essentielles pour le kinésithérapeute auprès des patients que vous retrouverez dans cet article.

Devant l’impossibilité d’appliquer ces mesures, un kinésithérapeute doit refuser la prise en charge de patients.

Comment aérer et/ou purifier efficacement l’air dans mon cabinet ?

Afin de limiter le risque de contagion par aérosols, il convient de renouveler l’air régulièrement. En pratique, il s’agit de :

  • Aérer toutes les 20 minutes, pendant 5 minutes (y compris dans les bâtiments à ventilation mécanique) votre cabinet/salle de soin.
  • S’assurer que les systèmes de ventilation ne sont pas obstrués par des rideaux ou du mobilier.
  • Mettre en place des capteurs de CO2 et adapter aération et ventilation pour maintenir le taux de CO2 < 700 ppm.

Lorsque renouveler l’air par l’ouverture des fenêtres est impossible, il pourra être intéressant de s’équiper d’un purificateur d’air. Retrouvez ici notre article à ce sujet.

Quand dois-je m’isoler et ne pas aller travailler ?

Si votre schéma vaccinal est complet et si vous n’êtes pas immunodéprimé, vous n’avez pas obligation de vous isoler. Mais vous devez respecter certaines règles sanitaires pour briser les chaînes de transmission de la Covid-19 :

    • réaliser immédiatement un test de dépistage (RT-PCR ou test antigénique TAG) ;
    • informer de votre statut les personnes avec qui vous avez été en contact 48h avant votre dernier contact à risque avec le malade de la Covid-19 et leur recommander de limiter leurs contacts sociaux et familiaux ;
    • respecter les gestes barrières pendant 1 semaine après le dernier contact avec le malade et notamment :limiter les interactions sociales, en particulier dans les établissements recevant du public où le port du masque n’est pas possible,
      • éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave même si elles sont vaccinées ;
      • porter un masque de catégorie 1 dans l’espace public ;
      • si vous vivez avec le malade : porter un masque au domicile.
  • réaliser une auto-surveillance de la température et de l’éventuelle apparition de symptômes, avec un test de dépistage immédiat en cas de symptômes, quel que soit l’âge ;
  • réaliser un second test de dépistage (RT-PCR, TAG) 7 jours après la fin de la période d’isolement du cas, ou si vous vivez avec le malade, 17 jours après la date de début des symptômes du malade (ou la date de prélèvement pour les malades sans symptôme).

Sinon, l’isolement est nécessaire dans les situations suivantes :

    • Si l’on est testé positif au Covid-19 : l’isolement doit alors durer 10 jours à compter des premiers symptômes. En cas de température au 10e jour, il convient d’attendre 48h supplémentaires après la disparition de la fièvre pour terminer son isolement.
    • Si l’on est en attente d’être dépisté car on présente des symptômes : l’isolement dure le temps d’avoir les résultats du test et ne peut être évidemment rompu que s’ils sont négatifs ;
    • Si l’on est en attente d’être dépisté car on est identifié comme une personne ayant été en contact avec un malade et que l’on n’est pas vacciné: il faut réaliser un test de dépistage antigénique immédiatement. En cas de test positif : voir plus haut. En cas de test négatif, il faut respecter un isolement de 7 jours. Après ces 7 jours et si on ne présente aucun symptôme, réaliser un nouveau test (antigénique ou RT-PCR). Si ce 2e test est négatif et en l’absence de symptôme, l’isolement peut prendre fin (en cas de symptôme, il est conseillé de consulter son médecin traitant) ; si le 2e test est positif, l’isolement dure 10 jours.
  • Si l’on a été testé négatif mais que l’on est personne contact à risque : Voir ci dessus.
  • Si l’on est de retour d’un déplacement en dehors de la France métropolitaine: Toute personne de retour d’un déplacement à l’étranger (professionnel ou personnel) doit s’engager à respecter une période d’isolement. La durée de l’isolement dépend du territoire ou du pays de provenance et d’une décision du préfet territorialement compétent. À compter du 24 avril 2021, l’obligation de s’isoler est d’une durée comprise entre 7 à 10 jours (décision préfectorale). L’obligation de s’isoler pour une durée de 10 jours concerne désormais les voyageurs de retour sur le territoire métropolitain en provenance :
    • du Brésil ;
    • de l’Afrique du Sud ;
    • de l’Inde ;
    • de Guyane ;
    • d’Argentine ;
    • du Chili ;
    • de la Turquie ;
    • du Bangladesh ;
    • du Sri Lanka ;
    • du Pakistan ;
    • du Népal ;
    • des Émirats arabes unis ;
    • du Qatar.

À noter que des contrôles de l’isolement (avec restrictions d’horaires de sortie) peuvent être opérés par la police ou la gendarmerie.

L’obligation de s’isoler 7 jours concerne :

  • les déplacements en provenance de Mayotte et de la Réunion vers tout autre point du territoire national ;
  • les arrivées sur le territoire métropolitain en provenance du Royaume-Uni ;
  • les arrivées en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie Française, à la Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, à Wallis-et-Futuna et à Saint-Pierre-et-Miquelon, quelle que soit la provenance.

Comment me faire indemniser lorsque je dois m’isoler ou que je suis malade ?

Dans le cadre de l’épidémie de la Covid-19, l’Assurance Maladie prend en charge dans certains cas, de manière dérogatoire, les IJ des masseurs-kinésithérapeutes libéraux amenés à interrompre leur activité professionnelle, selon des modalités alignées sur celles appliquées aux arrêts de travail dérogatoires indemnisés pour les salariés et travailleurs indépendants.

Ces indemnités sont d’un montant journalier de 72 € pour les masseurs-kinésithérapeutes.

La procédure à suivre varie selon la situation amenant le masseur-kinésithérapeute à interrompre son activité professionnelle (garde d’enfants, infection à Covid-19, personne vulnérable).

Dans ma vie quotidienne

Quand le port du masque est-il obligatoire ?

Le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire (sauf exceptions : regroupements, files d’attente, marchés, stades…)

Les règles en vigueur pour le port du masque en intérieur restent quant à elles inchangées à ce stade : bureaux, commerces, services publics, spectacles couverts, etc.

Qu’est ce que le pass sanitaire et quand en ai-je besoin ?

En vue de l’obtention du pass sanitaire,  est demandée l’une des trois preuves suivantes constituant le « pass sanitaire » :

  • vaccination (schéma complet) ;
  • test négatif de moins de 48h pour l’accès aux grands événements concernés ;
  • test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19.

le « pass sanitaire activités » est mis en œuvre dans le cadre du plan national de réouverture. Il permet de limiter les risques de diffusion épidémique, de minimiser la probabilité de contamination dans des situations à risque et donc la pression sur le système de soins, tout en permettant la réouverture progressive de certaines activités ou lieux en complément des protocoles sanitaires propres à chaque secteur ;

  • le 21 juillet 2021 : le « pass  sanitaire » est étendu à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes ;
  • début août : le « pass sanitaire » est étendu aux cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, ainsi qu’aux voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance. D’autres lieux pourront s’ajouter à cette liste par la suite si nécessaire selon la situation épidémique ;

Précision : pour tenir compte de la situation spécifique de certaines catégories de personnes, l’obligation du « pass sanitaire » est repoussée au 30 août pour :

  • Les jeunes de 12 à 17 ans. La raison en est que la vaccination n’ayant été ouverte, pour cette catégorie d’âge, qu’au mois de juin, des millions de jeunes auraient été contraints d’effectuer des tests à répétition pour toutes leurs activités estivales, à partir du 21 juillet. Cet aménagement permettra, d’ici au 30 août, aux 12-17 ans d’être vaccinés.
  • Les salariés des lieux et établissements recevant du public. La raison en est que pour ces salariés, n’ayant pas encore reçu deux doses de vaccin devraient se faire tester presque chaque jour pour aller travailler. Précision : leur 1e injection devra être réalisée au plus tard le 1er août. Attention ! le « pass sanitaire » reste exigible pour les clients qui fréquenteront ces lieux aux dates des 21 juillet et 1er août 2021.

Pour voyager librement et en toute sécurité cet été au sein de l’Union européenne, le « pass sanitaire » devient européen à partir du 1er juillet. Ainsi, le QR Code présent sur le « pass sanitaire » français pourra être lu partout en Europe, directement dans l’application TousAntiCovid et sur format papier.

Qu’est-ce que le « pass sanitaire » ?

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire.

Il permet notamment de rouvrir et de reprendre des activités rassemblant un nombre élevé de personnes et également de faciliter les passages aux frontières.

Télécharger TousAntiCovid Vérif sur Google Play ou l’App Store.

Quelles sont les preuves acceptées ?

I / La vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire post injection finale, soit :

  • 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson de Janssen) ;
  • 2 semaines après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

Depuis le 27 mai, toutes les personnes vaccinées, y compris celles qui l’ont été avant le 3 mai, peuvent récupérer leur attestation de vaccination sur le « portail patient » de l’Assurance Maladie. Par ailleurs, n’importe quel professionnel de santé pourra retrouver une attestation de vaccination et l’imprimer si une personne le demande.

Récupérer mon attestation de vaccination certifiée

Une fois votre certificat de vaccination en main, il suffit de scanner le QR Code de droite pour l’importer et le stocker en local, dans votre téléphone, avec TousAntiCovid Carnet.

II / La preuve d’un test négatif de moins de 48h.

Tous les tests RT-PCR et antigéniques génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le professionnel de santé dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP.

Sur TousAntiCovid, l’importation de la preuve dans l’application sera à la main du patient. Il peut importer sa preuve :

  • à partir du document en format papier ou PDF issu de SI-DEP et qui accompagne le résultat du test, en scannant le QR Code situé sur le document ;
  • en cliquant sur le lien dans le portail SI-DEP, qui permet d’importer directement le résultat du test dans TousAntiCovid Carnet.

Les délais en vigueur pour la validité des tests (48h ou 72h selon les cas) sont stricts au moment de l’entrée sur le site de l’évènement ou de l’embarquement (pas de flexibilité à 2 ou 3 jours).

III / Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement du Covid-19, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois :

Les tests positifs (RT-PCR ou antigéniques) de plus de 2 semaines et moins de 6 mois permettent d’indiquer un risque limité de réinfection à la Covid-19.

Le processus pour récupérer sa preuve de test positif est le même que pour les tests négatifs via SI-DEP

Qu’est ce que le pass sanitaire européen et quand en ai-je besoin ?

Il s’agit d’un document attestant qu’une personne a été vaccinée contre la Covid-19 ou est négative à la Covid-19 ou s’est rétablie de la Covid-19. Il peut être présenté aux formats papier et numérique, directement dans l’application TousAntiCovid.

Les deux versions, papier et numérique, disposent d’un « QR Code » contenant les informations essentielles, ainsi qu’une signature numérique visant à garantir l’authenticité du certificat et à le protéger contre la falsification.

Il est gratuit, valable dans tous les pays de l’Union européenne sans exception ainsi qu’au Liechtenstein, en Suisse, en Islande, en Norvège, à Monaco ainsi qu’en Andorre. Il est disponible dans les langues nationales (et en anglais).

A partir du 1er juillet, le « pass » européen, également intitulé « certificat Covid numérique de l’UE », entre en application au sein de de tous les États membres, avec une période de transition de six semaines. Son utilisation est prévue au plan juridique jusqu’au 30 juin 2022.

En ce qui concerne la France, les certificats de test ou de vaccination délivrés par l’État sont désormais disponibles au format européen depuis le 25 juin 2021 et peuvent être présentés dès maintenant dans tous les États membres qui sont prêts à les lire, comme en Grèce, en Allemagne, en Italie, au Portugal ou en Espagne, par exemple.

1 – J’ai un certificat de vaccination ou de test émis avant le 25 juin, je récupère ma preuve convertie au format européen :

  • en me rendant sur le téléservice https://attestation-vaccin.ameli.fr/ ou auprès de mon professionnel de santé (certificat de vaccination) ;
  • en allant sur le portail SI-DEP https://sidep.gouv.fr/ (certificat de test) ;
  • si j’avais déjà importé mon certificat dans l’application TousAntiCovid, il est directement converti dès le 1er juillet.

2 – Je me suis fait tester ou vacciner (cycle vaccinal complet) après le 25 juin, je récupère ma preuve au format européen :

  • directement auprès du professionnel de santé, à l’issue de ma vaccination, en version papier
  • quand je reçois le SMS et l’email à l’issue d’un test.
  • Je peux aussi demander le certificat papier au professionnel de santé qui m’aura testé.

3 – Je possède déjà une preuve sanitaire dans TousAntiCovid Carnet : à compter du 1er juillet, la conversion des certificats de test et de vaccination importés dans TousAntiCovid se fait directement dans l’application.

Quand et comment dois-je me faire tester ?

Je ne présente pas de symptômes et je souhaite me faire dépister :

  • je peux bénéficier d’un dépistage sans prescription médicale, sans même présenter de symptômes. Il est intégralement pris en charge par l’assurance maladie ;
  • j’identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi sur le site sante.fr ou sur le site de mon Agence régionale de santé, et je le contacte pour prendre rendez-vous ;
  • je respecte strictement les mesures barrières et porte un masque quand la distance de deux mètres ne peut pas être respectée et dans tous les lieux où cela est obligatoire ;
  • Je peux également me procurer des autotests en pharmacie. La sensibilité des autotests est moindre que celles des tests de laboratoire mais ces tests peuvent être répétés de manière itérative. Les autotests ne sont pas remboursés par l’assurance maladie.

Je présente des symptômes comme des difficultés respiratoires, de la toux, de la fièvre, des courbatures, de la fatigue inhabituelle, une perte de goût ou d’odorat, des maux de gorge ou de tête :

  • l’accès au test et à son résultat me sera facilité par un circuit de dépistage dédié ;
  • je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ;
  • Je contacte au plus vite un médecin, afin d’organiser une téléconsultation ou une visite à domicile si possible, ou une consultation en cabinet sur plage aménagée. En cas de difficulté à entrer en contact avec un médecin, je peux contacter des médecins de garde. Pour cela, je peux composer le 0 800 130 000, me renseigner en ligne, ou m’adresser à ma pharmacie ou mon laboratoire d’analyses médicales pour connaître la liste des médecins de garde. En cas d’urgence ou de signes de gravité (difficultés respiratoires, essoufflements, malaises, etc.), je peux composer le numéro 15 ;
  • j’identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi sur le site sante.fr ou sur le site de mon Agence régionale de santé, et je le contacte pour prendre rendez-vous ;
  • je me rends au centre de dépistage avec ma carte d’identité, ma Carte Vitale (et mon ordonnance, le cas échéant) pour faire le prélèvement ;
  • Je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test.

J’ai été identifié comme « personne contact à risque » par un médecin généraliste ou par l’assurance maladie :

  • Je respecte le plus strictement possible les règles barrières ;
  • Je porte systématiquement un masque en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ;
  • Je contacte un centre de dépistage (liste disponible sur le site sante.fr) pour prendre rendez-vous. Le test doit avoir lieu immédiatement si je vis dans le même foyer que la personne contaminée ou en observant un délai de 7 jours après mon dernier contact avec cette personne, si je ne vis pas avec elle ;
  • je me rends au centre de dépistage avec ma carte d’identité et ma Carte Vitale pour faire le prélèvement ;
  • Je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test.

Quelles sont les règles concernant la pratique sportive ?

Quelles sont les règles en vigueur au restaurant ?

Les restaurants et les bars sont autorisés à ouvrir sans limite de jauge, tant à l’intérieur qu’en terrasse. Les clients doivent toutefois garder leur masque lorsqu’ils se déplacent à l’intérieur des établissements. La consommation au bar demeure interdite et chaque client doit être assis pour consommer.

Où trouver des informations au quotidien ?