Inauguration de l’IFMK Niçois

Actualité des kinés.

Vendredi 10 septembre, la Présidente du Conseil national de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes, Pascale MATHIEU s’est rendue à Nice afin d’inaugurer l’Institut de Formation des Masseurs-Kinésithérapeutes de l’Université Côte d’Azur.

Un certain nombre de personnalités étaient présentes ou représentées lors de l’inauguration : Monsieur ESTROSI (ancien ministre, maire de Nice et Président de la Région PACA), Monsieur BRISSWALTER (Président de l’Université Côte d’Azur), Monsieur CHOPLIN (Directeur de l’IFMKN), Monsieur LATOUR (adjoint au maire de Nice et vice-président de la Métropole Nice Côte d’Azur),  Madame ALTOUNIAN (représentante de la Région), Monsieur BAQUE (doyen de la faculté de médecine), Monsieur LOSCHI (représentant de l’ARS), le Professeur STACCINI (directeur de l’URE RETINES et directeur du Master « Ingénierie de la Santé »), Madame RODZIK (Présidente du Conseil départemental de l’Ordre et conseillère nationale) et Madame DUBRULLE (conseillère nationale de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes).

Les nouveaux locaux de l’IFMK ont été entièrement réaménagés et dotés de nouveaux équipements modernes et innovants. D’une superficie de plus de 600 m², ils accueilleront 242 étudiants au 15 boulevard Général Louis DELFINO.

Pascale MATHIEU a dit sa grande satisfaction d’être présente à cet événement important pour la profession et a salué le parcours du directeur, Arnaud CHOPLIN, qui a consacré sa vie à la promotion de la démarche scientifique et de l’universitarisation (il a d’ailleurs gagné le prix de l’ordre pour sa thèse).

La démarche scientifique est essentielle en kinésithérapie et la recherche contribue à améliorer la qualité et la sécurité des pratiques et des soins : depuis 2017, le CNOMK a noué un partenariat avec l’Université Côte d’Azur pour favoriser l’universitarisation de la formation en kinésithérapie. Dans cet objectif, un premier parcours de Master pour les kinésithérapeutes a été créé.

Pascale MATHIEU a tenu à remercier Madame VIDAL, désormais Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, qui avait soutenu cette démarche lors de sa présidence de l’université Nice-Sophia-Antipolis de 2012 à 2017.

Pascale MATHIEU a redit combien l’obtention du grade Master pour les étudiants diplômés d’état de masso-kinésithérapie (décret du 13 août 2021) participait à la reconnaissance de la place essentielle de la kinésithérapie dans le système de santé. « La prévention et la rééducation par le mouvement sont des investissements d’avenir, indispensables pour la santé de nos concitoyens. ».

En plus du colloque organisé en décembre 2015 au CUM intitulé : « Journées internationales de la kinésithérapie : de la nécessité d’une discipline universitaire en kinésithérapie. », la convention avec la MIVILUDES avait également été signée à Nice.

Dans la continuité de cette volonté affichée par l’Ordre dès le début, il était logique de venir inaugurer cet institut de formation, composante de l’Université Côte d’Azur.

Cette crise sanitaire que nous traversons a montré l’importance de la science, de la démarche scientifique, de la nécessité de rationalité, de démarches fondées sur les preuves.  Et pour cela, le rôle de l’université est essentiel. Ancrer nos pratiques sur des preuves, fonder nos traitements sur la science, c’est ainsi que nos patients seront bien pris en charge.