Test positif, cas contact : quand devez-vous vous isoler ?

Actualité des kinés.

Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur les règles concernant l’isolement selon que vous soyez symptomatique, testé positif au Covid-19 ou encore cas contact. Faisons le point.

Quand devez-vous vous isoler ?

4 situations requièrent aujourd’hui l’isolement :

  • Vous présentez des symptômes du Covid : vous devez vous isoler  au moins le temps de faire un test virologique et d’obtenir les résultats.
  • Votre test virologique est positif
  • Vous êtes cas contact, c’est-à -dire que vous avez été en contact direct avec une personne testée positive.
  • Vous revenez de déplacement hors pays européens

À noter : si vous êtes cas contact de cas contact, vous n’avez pas obligation de vous isoler, veillez simplement à respecter scrupuleusement les gestes barrières et le port du masque et à vous faire tester au moindre symptôme.

Qu’est ce qu’un cas contact ? (ou contact à risque)

La personne contact à risque est une personne qui, en l’absence de mesures de protection efficaces pendant toute la durée du contact,

  • a partagé le même lieu de vie que le cas confirmé ou probable ;
  • a eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque ;
  • a prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins ;
  • a partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes consécutives ou cumulées sur 24 h avec un cas, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement ;
  • est élève ou enseignant de la même classe scolaire (maternelle, primaire, secondaire, groupe de travaux dirigés à l’université).

Un espace confiné est un espace qui ne permet pas de respecter le critère de distanciation sociale soit une distance minimale de 2 mètres autour d’une personne.

Enfin, ne sont pas considérées comme mesures de protection efficaces : une plaque de plexiglas posée sur un comptoir, les masques en tissu « maison » ainsi que les visières en plastique transparent portées seules.

Combien de temps dure l’isolement ?

Depuis le 22 février, la période d’isolement est de 10 jours pour les personnes testées positives au Covid-19 (qu’il s’agisse ou non d’un variant, qu’elles soient ou non symptomatiques).

À la fin de l’isolement, il faut respecter de façon très stricte les gestes barrières et durant les 7 jours qui suivent la fin de l’isolement, il faut éviter d’être en contact avec des personnes fragiles. Cela peut être le moment de privilégier autant que possible le télésoin avec vos patients à risque de forme grave ou de les inviter à porter un masque FFP2 durant le soin.

Cette période d’isolement reste de 7 jours pour les cas contacts – sous réserve que votre test soit négatif, bien sûr.

Comment me faire indemniser en cas d’arrêt de mon activité durant la période d’isolement ?

Si vous êtes salarié, prévenez tout d’abord votre employeur. Dans tous les cas, vous pouvez vous procurer un arrêt de travail sur le site declare‧ameli.fr (Vous serez alors indemnisé).

À noter : Sur  declare.ameli.fr , vous pourrez demander également à bénéficier d’un arrêt de travail pour garder votre enfant à domicile si celui-ci est cas contact ou en cas de fermeture de son établissement.

Est-ce que des sanctions sont prévues pour les personnes qui ne respectent pas l’isolement ?

À ce jour, la réglementation ne prévoit pas de sanctions pour le non-respect des mesures d’isolement . En revanche, des rappels à la déontologie seront effectués et des sanctions disciplinaires pourront être prises.

Pourquoi est-il crucial de respecter l’isolement ?

Tout d’abord pour éviter de contaminer vos proches, vos patients et vos collègues. Et ensuite, pour lutter, d’une manière plus générale, contre la propagation du virus.