Test positif, cas contact : quand devez-vous vous isoler ?

Actualité des kinés.

Article mis à jour le 3/8/21

Vous êtes nombreux à nous poser des questions sur les règles concernant l’isolement selon que vous soyez symptomatique, testé positif au Covid-19 ou encore cas contact. Faisons le point.

Quand devez-vous vous isoler ?

Si votre schéma vaccinal est complet et si vous n’êtes pas immunodéprimé, vous n’avez pas obligation de vous isoler. Mais vous devez respecter certaines règles sanitaires pour briser les chaînes de transmission de la Covid-19 (cliquez ici pour consulter l’article complet sur le site de l’Assurance Maladie) :

  • réaliser immédiatement un test de dépistage (RT-PCR ou test antigénique TAG) ;
  • informer de votre statut les personnes avec qui vous avez été en contact 48h avant votre dernier contact à risque avec le malade de la Covid-19 et leur recommander de limiter leurs contacts sociaux et familiaux ;
  • respecter les gestes barrières pendant 1 semaine après le dernier contact avec le malade et notamment :limiter les interactions sociales, en particulier dans les établissements recevant du public où le port du masque n’est pas possible,
    • éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave même si elles sont vaccinées ;
    • porter un masque de catégorie 1 dans l’espace public ;
    • si vous vivez avec le malade : porter un masque au domicile.
  • réaliser une auto-surveillance de la température et de l’éventuelle apparition de symptômes, avec un test de dépistage immédiat en cas de symptômes, quel que soit l’âge ;
  • réaliser un second test de dépistage (RT-PCR, TAG) 7 jours après la fin de la période d’isolement du cas, ou si vous vivez avec le malade, 17 jours après la date de début des symptômes du malade (ou la date de prélèvement pour les malades sans symptôme).

Si votre schéma vaccinal n’est pas complet, l’isolement est nécessaire dans les situations suivantes :

  • Si l’on est testé positif au Covid-19 : l’isolement doit alors durer 10 jours à compter des premiers symptômes. En cas de température au 10e jour, il convient d’attendre 48h supplémentaires après la disparition de la fièvre pour terminer son isolement.
  • Si l’on est en attente d’être dépisté car on présente des symptômes : l’isolement dure le temps d’avoir les résultats du test et ne peut être évidemment rompu que s’ils sont négatifs ;
  • Si l’on est en attente d’être dépisté car on est identifié comme une personne ayant été en contact avec un malade et que l’on n’est pas vacciné: il faut réaliser un test de dépistage antigénique immédiatement. En cas de test positif : voir plus haut. En cas de test négatif, il faut respecter un isolement de 7 jours. Après ces 7 jours et si on ne présente aucun symptôme, réaliser un nouveau test (antigénique ou RT-PCR). Si ce 2e test est négatif et en l’absence de symptôme, l’isolement peut prendre fin (en cas de symptôme, il est conseillé de consulter son médecin traitant) ; si le 2e test est positif, l’isolement dure 10 jour
  • Si l’on a été testé négatif mais que l’on est personne contact à risque : Voir ci dessus.
  • Si l’on est de retour d’un déplacement en dehors de la France métropolitaine: Toute personne de retour d’un déplacement à l’étranger (professionnel ou personnel) doit s’engager à respecter une période d’isolement. La durée de l’isolement dépend du territoire ou du pays de provenance et d’une décision du préfet territorialement compétent. À compter du 24 avril 2021, l’obligation de s’isoler est d’une durée comprise entre 7 à 10 jours (décision préfectorale). L’obligation de s’isoler pour une durée de 10 jours concerne désormais les voyageurs de retour sur le territoire métropolitain en provenance :
    • du Brésil ;
    • de l’Afrique du Sud ;
    • de l’Inde ;
    • de Guyane ;
    • d’Argentine ;
    • du Chili ;
    • de la Turquie ;
    • du Bangladesh ;
    • du Sri Lanka ;
    • du Pakistan ;
    • du Népal ;
    • des Émirats arabes unis ;
    • du Qatar.

À noter que des contrôles de l’isolement (avec restrictions d’horaires de sortie) peuvent être opérés par la police ou la gendarmerie.

L’obligation de s’isoler 7 jours concerne :

  • les déplacements en provenance de Mayotte et de la Réunion vers tout autre point du territoire national ;
  • les arrivées sur le territoire métropolitain en provenance du Royaume-Uni ;
  • les arrivées en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie Française, à la Réunion, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin, à Wallis-et-Futuna et à Saint-Pierre-et-Miquelon, quelle que soit la provenance.

 

Comment me faire indemniser lorsque je dois m’isoler ou que je suis malade ?

Dans le cadre de l’épidémie de la Covid-19, l’Assurance Maladie prend en charge dans certains cas, de manière dérogatoire, les IJ des masseurs-kinésithérapeutes libéraux amenés à interrompre leur activité professionnelle, selon des modalités alignées sur celles appliquées aux arrêts de travail dérogatoires indemnisés pour les salariés et travailleurs indépendants.

Ces indemnités sont d’un montant journalier de 72 € pour les masseurs-kinésithérapeutes.

La procédure à suivre varie selon la situation amenant le masseur-kinésithérapeute à interrompre son activité professionnelle (garde d’enfants, infection à Covid-19, personne vulnérable).