Bureau décentralisé : direction la Bourgogne-Franche-Comté

Depuis plusieurs années, les élus du bureau du Conseil national de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes se déplacent régulièrement sur le territoire à la rencontre des élus locaux et des kinésithérapeutes.

Le mercredi 06 octobre 2021, les membres du bureau se sont rendus à Dijon, en région Bourgogne-Franche-Comté pour une journée d’échanges avec les élus du conseil régional et des conseils départementaux.

La matinée a été animée par de nombreux sujets, parmi lesquels l’actualité de la profession, la situation sanitaire et l’action de l’Ordre auprès des professionnels notamment via la commission d’entraide. Les élus ont également pu échanger sur l’importance de la science avec France MOUREY, kinésithérapeute, enseignante chercheure, professeure des Universités à l’université Bourgogne-Franche-Comté et présidente du Conseil national des universités section Sciences de la rééducation et de la réadaptation.

Une rencontre été organisée avec Madame Françoise TENENBAUM, conseillère municipale déléguée de Dijon, vice-présidente de Dijon Métropole et Conseillère régionale à la Région. Madame Pascale MATHIEU, présidente du Conseil national de l’ordre, accompagnée de Marie-Hélène MARESCHAL, élue du CRO et de Julien CARDIS, élu du CDO 21, a rappelé à cette occasion que la profession souhaite garantir à tous les Français un accès simple et en confiance à des soins de qualité sur l’ensemble du territoire.

Ainsi, les masseurs-kinésithérapeutes peuvent efficacement et effectivement :

  • Réduire le risque du renoncement aux soins ;
  • Améliorer l’accès aux soins, la prise en charge du patient et la qualité des soins reçus ;
  • Fluidifier le parcours de soins grâce à la collaboration entre professionnels de santé ;
  • Investir dans la prévention, auprès de nos aînés, pour prolonger leur autonomie.

La question de l’accès aux soins et notamment des déserts médicaux, essentiel et particulièrement en Bourgogne Franche Comté, a été largement abordée lors de cet entretien.

Le reste de la journée a été consacré à un temps d’échanges avec les étudiants en masso-kinésithérapie et directeurs des quatre Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) de la région.

Ce bureau décentralisé s’est conclu par une rencontre avec des kinésithérapeutes de la région. L’occasion pour Madame Pascale MATHIEU, de rappeler que depuis plus de dix-huit mois, la profession a été au rendez-vous de chacun des défis qui se sont présentés à elle dans le cadre de la lutte contre la pandémie et de remercier les kinésithérapeutes pour leur travail qui permet de démontrer, une fois de plus, à quel point l’action de la profession est essentielle.

Pour assurer ses missions, la proximité entre Conseil national et élus locaux est primordiale. Ces rencontres sont essentielles : elles facilitent les échanges et contribuent à la bonne gestion de l’Ordre.