Reprise d’une activité physique : rencontre avec Mathias Willame, kinésithérapeute

Actualité des patients

Mathias Willame incarne parfaitement le message qu’il délivre aux patients et aux sportifs qu’il prend en charge. Car son parcours professionnel est intimement lié à sa vie. Elle l’a inspiré, l’a nourrit. Ancien obèse – il a perdu 65 kilos – il a dû retrouver un équilibre physique : la kinésithérapie, mais aussi le sport, et notamment le golf, ainsi qu’un régime alimentaire strict ont été les outils, combinés, qui lui ont permis de retrouver cet équilibre. Cette recette, il l’a mise en pratique dans son cabinet nîmois ou kinésithérapeutes, diététiciens et préparateurs sportifs se côtoient au service des patients.

Diplômé en 1998, Mathias Willame est devenu, en 1999, kinésithérapeute de l’Équipe de Handball Féminine de Nîmes qui a décroché l’or européen en 2001. Lui-même joueur de golf de haut niveau, il a mis son expérience de kinésithérapeute au service de l’Équipe de France de la discipline.

Avec les sportifs qu’il encadre, le kinésithérapeute est, à ses yeux, « le partenaire de la performance et lien entre le sportif et les membres du staff. Il est la personne ressource indispensable». Il en va de même avec les patients qui fréquentent son cabinet. Les clés de la réussite sont dans une prise en charge interdisciplinaire dont le kinésithérapeute est le pivot. Aussi, après un bilan anatomique fonctionnel personnalisé réalisé par un kinésithérapeute et qui permettra d’anticiper les blessures, chacun (coach, diététicien, APA…) va apporter son expertise dans son strict domaine de compétence. « Avec des patients atteints de pathologies dont le traitement principal est l‘activité physique, les kinésithérapeutes sont les personnes ressources indispensables », notamment pour prévenir les douleurs liées à la reprise d’une nouvelle activité.

« Nous soignons les gens par le mouvement qu’il faut remettre au cœur de notre métier. Sans cesse, le kinésithérapeute doit se poser la question de savoir comment il peut remettre les gens en marche, en mouvement » explique Mathias Willame, pour qui le kinésithérapeute doit mettre à la disposition de ceux qu’il prend en charge, qu’ils soient des patients ou des sportifs, tous les moyens pour leur permettre de réaliser leurs objectifs de vie : qu’il s’agisse de disputer une compétition ou de remarcher après une fracture ou une entorse. Parmi ses moyens, l’activité physique est un outil qui permettra de restaurer le muscle, le fil conducteur de la prise en charge.

Mathias Willame accompagne ses confrères dans cette démarche dans le cadre d’un réseau qu’il a créé pour la prise en charge du golfeur (AFKG) : l’Association Française des kiné/ostéo du Golf.